Projet Pédagogique

logo profil F.png

 
Modalités d’accueil et de réorientation du candidat stagiaire

 

Des réunions d'information ont lieu une fois par mois afin de permettre aux aspirants
stagiaires de se faire une idée de l'organisation globale de la structure, du suivi
dispensé et de la formation proposée. Des rencontres sur rendez-vous peuvent également
être sollicitées.
Quand une personne postule pour un stage au sein de notre structure, une première
rencontre de prise de contact a lieu avec l'accompagnateur socio-professionnel. Lors
de cette 1ère rencontre individuelle, l'accompagnateur fait le point avec l'aspirant
stagiaire sur ses motivations, ses objectifs, mais aussi ses éventuels freins à l'entrée
en formation (garde d'enfants, moyen de transport...). Un test de français est également
réalisé, ainsi qu'un bilan social.
Si la personne reçue ne remplit pas les conditions pour suivre la formation visée, ou
que cette formation ne semble pas répondre à ses objectifs, l'accompagnateur réoriente
la personne vers le service adéquat.
Tout au long de sa formation, le stagiaire peut faire appel à l'accompagnateur social,
afin de lui faire part de difficultés éventuelles, de questionnements. L'accompagnateur
social l'aide dans ses démarches administratives, l'outille et le réoriente si
nécessaire. Des évaluations ponctuelles sont prévues, avec l'accompagnateur social et
le(s) formateur(s).

 



Modalités d’établissement du contrat pédagogique et d’élaboration du programme individuel de formation sur base des
besoins du stagiaire

 

Après avoir identifié les besoins du stagiaire lors du premier rendez-vous,
l'accompagnateur socio-professionnel établit en collaboration avec lui le contrat
pédagogique qui reprend les engagements respectifs de l'opérateur et du stagiaire
ainsi que les grandes lignes qui constituent le cadre de la formation dispensée par
le Tremplin. Une première ébauche de programme individuel de formation est définie de
commun accord, reprenant les principales priorités du stagiaire, en fonction des besoins
précédemment définis.
Après les deux premières semaines de formation, un premier bilan est réalisé avec le
stagiaire. Suite à ce bilan, et en fonction des conclusions qui en ont été tirées, le
programme individuel de formation est retravaillé et affiné, toujours en collaboration
avec le stagiaire, afin qu'il réponde au mieux à ses besoins et ses aspirations.

 

 


 Modalités du suivi pédagogique

 

Après les deux premières semaines de formation qui sont considérées comme des semaines
de découverte, visant à une immersion progressive dans l'institution, un bilan
pédagogique est établi en triangulation par l'accompagnateur socio-professionnel, le
formateur et le stagiaire. Sur base d'un questionnaire générique, et d'un entretien
d'auto-évaluation, ce bilan permettra d’établir où en est le stagiaire par rapport aux
compétences, aptitudes et savoirs visés par la formation, afin d’ajuster si besoin son
parcours.
Sur base de ce 1er bilan, l'accompagnateur socio-professionnel élabore avec le stagiaire
un programme individuel de formation. Celui-ci, outre les données pratico-pratiques
relatives à la formation (contenu, durée, rythme hebdomadaire), constitue véritablement
un carnet de bord du stagiaire. En premier lieu, le stagiaire et son accompagnateur y

définissent les objectifs à atteindre en terme de savoir-faire et de savoir-être, en
fonction des besoins établis lors de l'entrée en formation. Cela permettra au stagiaire
d'y voir clair dans son projet, de savoir où il va et de garder à l'esprit pourquoi il
fait cette formation et ce qu'il peut en tirer. Ce programme est vu comme évolutif et
suivra le parcours du stagiaire. L'accompagnateur y mentionnera également la fréquence
des moments de suivi pédagogique. Dans un schéma classique, cette rencontre est fixée
à une fois tous les 15 jours. Mais elle peut également être organisée sur demande du
stagiaire ou de l'accompagnateur. Le programme individuel est accessible tant par le
formateur, l'accompagnateur que le stagiaire, au secrétariat de l'asbl. Il servira
toujours de base aux rencontres avec l'accompagnateur socio-professionnel, afin de le
faire évoluer en même temps que le stagiaire.

 


Organisation des stages en entreprise


Au terme de sa formation au sein du Tremplin, le stagiaire a l'opportunité de réaliser
un stage en entreprise. Cette expérience chez un employeur permet de développer
l’autonomie, la flexibilité, la mobilité et la productivité. C'est également l'occasion
pour le stagiaire d'acquérir une expérience et des compétences valorisables sur le
marché de l'emploi.
Cette période peut également représenter une véritable porte vers l’emploi, et si
possible, déboucher sur un contrat de travail.
La formation au Tremplin ne doit cependant pas nécessairement déboucher sur un stage
de formation professionnelle. Tout dépendra du projet professionnel que le stagiaire
aura construit tout au long de son parcours chez nous, et des perspectives qu'il aura
envisagées. La sortie de formation peut également se faire en direction d'une autre
formation afin de permettre au stagiaire de détenir toutes les clés pour s'en sortir par
la suite sur le marché de l'emploi.

 

 


Evaluations intermédiaires


Pour le stagiaire, il est fondamental de pouvoir se situer dans son parcours. Tout
au long de la formation, des évaluations de type participatives et individuelles sont
effectuées afin de constater les évolutions et de fixer des objectifs visant à remédier
aux lacunes détectées.
Elles sont réalisées par le formateur, l'accompagnateur socio-professionnel et le
stagiaire tous les mois. Elles visent à faire le point sur les savoir-faire (les
compétences et connaissances techniques acquises ou à acquérir) et sur les savoir-être.
Le stagiaire peut redéfinir, repréciser, réadapter ses objectifs personnels et son
parcours professionnel.
Tous les 3 mois, le stagiaire réalise une évaluation intermédiaire, qui lui permettra de
redéfinir, repréciser, réadapter ses objectifs personnels et son parcours professionnel.
Cette évaluation trimestrielle constitue un bilan intermédiaire, clôturant une session
d'apprentissage dans un atelier, et permettant de faire le point sur les compétences
acquises à cette occasion.
Le stagiaire reçoit un feedback par son ou ses chefs d'équipe une fois par semaine :
appréciations positives ou négatives, explications, dialogues, encouragements. Le tout
consigné dans son carnet de bord paraphé par les deux parties.

 

Evaluation finale


L’évaluation finale permet d’attester des acquis de compétences du stagiaire. C'est
également un outil supplémentaire pour faire le point avec le stagiaire sur l'évolution
de son parcours individuel et envisager la suite de ce dernier.

Préparation avec le stagiaire de son projet post-formation


Arrivé à la fin de sa formation au sein du Tremplin, le stagiaire n'est pas abandonné
du jour au lendemain. Un projet post-formation est réalisé avec lui afin de l'aider à
se fixer de nouveaux objectifs, soit de nouvelles formations professionnelles soit de
recherches d'emploi.


Des activités complémentaires peuvent lui être proposées en fonction de ses besoins 


Rédaction ou mise à jour de CV et lettre de motivation, participation à un salon de
l'emploi et de la formation, recherche d'offres d’emplois,... Le stagiaire sait que
la porte du Tremplin lui est toujours ouverte en cas de questionnement qui surviendrait
dans la suite de son parcours.


Modalités de l’accompagnement social



Le bilan social formalise la prise de contact avec l'accompagnateur socio-professionnel
et la ou les rencontres qui précèdent l'entrée en formation. Dans un premier temps,
le futur stagiaire est invité à répondre à une série de questions relatives à sa
personnalité, sa vie quotidienne, sa situation familiale ainsi qu'en terme de logement,
de santé, de justice, etc. Ces aspects sont abordés par l'accompagnateur sous forme
de discussion ouverte de questionnaire, d'association avec des images... en fonction
de ce qui permet le mieux au candidat stagiaire de s'exprimer sur sa situation. C'est
l'occasion de pointer d'éventuels freins à la formation et de réfléchir à leur trouver
des solutions. D'une personne à l'autre ce bilan social peut donc se réaliser en une ou
plusieurs rencontres. Une fois que ces aspects sont cernés, l'accompagnateur évoque avec
le futur stagiaire ses motivations et son projet socio-professionnel. Ce bilan n'est en
aucun cas un moyen de juger le futur stagiaire, mais bien un outil pour trouver avec
lui l'orientation qui lui conviendra le mieux et les aspects qui sont à travailler en
priorité.

 


Définition, dans le programme individuel de formation, des objectifs d’acquisition de compétences transversales sociales
et en situation professionnelle


Toujours dans l'idée chère au Tremplin d'auto-construction et d'échange, les objectifs
sont fixés suite à une réflexion conjointe du stagiaire et de son accompagnateur.
Ils sont liés à la formation proposée, bien évidemment, mais ils sont individualisés
en fonction de la situation réelle du stagiaire, en se basant sur les besoins et les
objectifs déterminés par les bilans sociaux et pédagogiques établis au préalable.

 


Organisation et animation d’activités individuelles et collectives visant l’autonomie et l’émancipation sociale


Pour viser la responsabilisation, l'autonomie et l'émancipation sociale, un
accompagnement individuel et collectif est mis en place.
Les activités collectives sont privilégiées. Pour dynamiser au maximum ces séances,
des sorties pédagogiques, des témoignages actifs d’intervenants externes et de
professionnels, des jeux pédagogiques, des visites sur des thèmes d'actualités sont
organisés. Être en groupe entraîne le partage d’expériences et l’entraide. Le groupe
représente un espace de discussion où tous les stagiaires sont sur le même pied
d'égalité. Différentes thématiques peuvent être abordées. Ex: prise de contact avec
le groupe, exercices de présentation, connaissance des organismes sociaux, gestion du
stress, du temps, de conflits, thèmes d'actualités, jeux de rôles et mises en situation,
positionnement corporel, techniques de respiration, coordination des mouvements.
Par ailleurs, plusieurs activités individuelles sont proposées : CV et lettre de motivation, remise à niveau
en français ou math, formation théorique au permis de conduire ,etc. ou sur des sujets plus
personnels : travail sur soi, confiance et estime de soi, positionnement dans la vie/au
travail, maîtrise de soi, respect des autres et des consignes, hygiène corporelle et de
vie.

 

Organisation des évaluations intermédiaires et finale des compétences transversales sociales et en situation
professionnelle


Un suivi hebdomadaire est effectué par les formateurs au moyen d'une grille d'évaluation
transversale. Une évaluation intermédiaire est prévue tous les mois. Elle permet de
confirmer ou de réajuster le plan de formation individuelle. Ces évaluations n'ont pas
pour but de faire un classement des stagiaires mais que chacun puisse faire le point sur
les compétences acquises ou à acquérir. Ces évaluations sont également un outil pour le
formateur pour lui permettre de mieux cerner les points à travailler et individualiser
au maximum l'apprentissage du stagiaire.

Au terme de la formation, l'évaluation finale permet de valider les compétences
transversales et sociales acquises (capacité à respecter les règles de travail,
ponctualité, motivation, respect du temps de pause, procédure en cas d'absence et de
retard, productivité au travail, respect des consignes de sécurité et aspect relationnel
au sein même du milieu de travail). C'est la fin de la formation mais également le début
de l'étape post-formative. Elle participera à la redéfinition du parcours personnel du
stagiaire en précisant son projet professionnel à l'issue de sa formation.
Organisation et suivi de l’intervention d’opérateurs spécialisés dans l’aide psycho-médico-sociale
De façon ponctuelle, Le Tremplin fait appel à des opérateurs spécialisés. Ceux-ci
interviennent dans le cadre des ateliers collectifs et apportent un éclairage et des
compétences spécifiques. Un débriefing est systématiquement prévu, à la fois avec les
apprenants et avec l'opérateur. Avec les apprenants pour sonder l'intérêt pour l'atelier
dispensé dans le cadre de leur cursus. Avec l'opérateur afin de pouvoir recueillir son
ressenti par rapport au déroulement de l'atelier donné. Ces ateliers restent toujours
participatifs, comme se veulent tous les enseignements du Tremplin.
Certains stagiaires ont également besoin d'un encadrement spécifique. Le Tremplin peut
alors accompagner le stagiaire dans ses démarches : trouver le bon intervenant, prendre
rendez-vous, etc...